Une mélodie dans mon bleu – ARTLAB 2019

Exposition du 9 Mai au 1er Juin 2019 à ARTLAB – Rue Gouraud, Gemmayzé, Beyrouth.

Hommage à: Florence + the Machine, Led Zeppelin, Jacques Brel, Kate Bush, Fairouz, Billie Holiday, Edith Piaf, Leonard Cohen, Bjork, Grace Jones, Pierre Bachelet, Barbara, Pomme, Patti Smith, The Rolling Stones, Nina Simone

La musique de l’expo

Introduction

LES AILES DES CIMES

Les ailes des cimes – acrylique sur toile, 56x70cm, 2019

Vanessa découvrit qu’un pinceau était une baguette pouvant apporter de la couleur à ses grises pensées.

Le peintre avait alors costumé sa ville de Beyrouth de chatoyants habits, les façades se couvraient de pierreries, les fenêtres de broderies ; les murs dansaient, enlaçant les vieilles demeures, aux couleurs du carnaval de Venise.

Après le succès de ses premières expositions, elle remarqua dans ses toiles l’absence des hommes, de leurs silhouettes, des arbres et de leurs ombres.

A cette époque, elle signe le manifeste « Nous voulons des arbres » et intervient au colloque de l’Université du Saint Esprit de Kaslik, sur l’environnement.

Elle quittera la capitale pour la montagne de Bikfaya.

Aujourd’hui, faisant face aux « Ailes des Cimes », Vanessa mue son pinceau en baguette de chef d’orchestre. Aussi, devant le chevalet, pupitre, cette amoureuse de la musique fait sonner les cors, envoler les cymbales, le violon devient palette, sa gestuelle déplace les montagnes, brosse les ciels, pétrit les nuages.

Rouge pourpre, jaune amer, le jeu de la séduction a fait place à la violence d’un souffle expressionniste qui souhaite montrer que le vert peut être de la couleur d’un tesson tranchant de bouteille, que le soleil qui aveugle Van Gogh peut tuer les abeilles après avoir butiné leurs cœurs empoisonnés …..

J’ai lu que dans les pépinières, on mettait de la musique classique pour faire rougir les tomates dont les pieds ne touchaient pas le sol  

…la Culture « Hors Sol »…

                                                                        Jean Dominique Jacquemond

                                                                            Historien d’art

                                                                          Paris, France – 27/01/2019

Une mélodie dans mon bleu – Vanessa

Cosmic Love, Florence + the Machine 
Acrylique sur toile, 50x70cm, 2018
Stairway to Heaven, Led Zeppelin
Acrylique sur toile, 110x60cm, 2018

Être peintre c’est surtout être vraie.
Je pense que c’est regarder le monde avec émerveillement, c’est se laisser emporter, c’est faire confiance surtout, à une intuition, à un sens qui se révèlera petit à petit.

Il nous faut regarder, Jacques Brel
Acrylique sur toile, 60x40cm, 2018
The Big Sky, Kate Bush
Acrylique sur toile, 70x100cm, 2018

J’écoute de la musique, toujours la musique… J’ai le coeur qui bat, et qui bat plus vite, c’est comme un tourbillon, il s’ouvre avec elle et je me sens emportée dans une grande foule, foule de villes et foule de gens… petit à petit je les vois défiler dans ma tête, des taches bleues sur ma mémoire.

Baadak 3ala Bali, Fairouz
Acrylique sur toile, 60x80cm, 2018

Le ciel est d’un bleu magique ce matin. Bleu, quelle coïncidence que tu portes ce nom. Bleu, le soleil monte dans le ciel
Et toi, tu dors
Bercée dans tes nuages de rêves
Et d’autres bras peut être ?

La chanteuse bleue
Acrylique sur toile, 100x80cm, 2018

Bleu c’est pourtant bien plus simple, Couleur froide, couleur femme,
Bleu, sous la peau, dans le coeur,
Bleu dans mes mots, bleu dans mes larmes…

But Beautiful, Billie Holiday
Acrylique sur toile, 100x120cm, 2018

La musique et Beyrouth sont mes plus grandes passions… les villes, cet écosystème d’humains qui se transforme en fusée au Liban. Beyrouth, là où ma peinture est née, mes amours aussi.

La Foule, Edith Piaf
Acrylique sur toile, 100x120cm, 2018

Ma pensée a l’air plutôt claire quand je l’écris et pourtant, je ne sais pas où je vais, ni même pourquoi, dans quel but j’écris. J’ai un petit doute tout de même, deux petits doutes je dirais.
Écrire serait donc peut-être un peu comme peindre ? Sauf que la réalité prend la forme de mots, les couleurs fuient et la vérité s’étale noir sur blanc le long des pages.

Suzanne, Leonard Cohen
Acrylique sur toile, 100x80cm, 2018

En musique c’est beaucoup plus simple, plus complet. Les mots sont là, tantôt attendris, tantôt perçants… c’est tout doux, comme ça peut nous mettre une bonne gifle. Et Bam, on se réveille…

So Broken, Bjork
Acrylique sur toile, 80x100cm, 2018

J’ai rencontré la musique quand j’avais 27 ans, âge auquel sont décédés Janis Joplin, Jimi Hendrix, Jim Morrison, etc., … on appelle ça en musique le club des 27. Je regarde cela avec un sourire maintenant mais à l’époque j’étais très consciente de cette réalité. Je suivais la musique et j’étais convaincue que j’allais mourir, que mon coeur n’allait plus tenir.

Slave to the Rhythm, Grace Jones
Acrylique sur toile, 100x100cm, 2018

Comment on fait quand on rencontre la musique ?

Emmanuelle, Pierre Bachelet
Acrylique sur toile, 80x80cm, 2018

Quand elle prend un corps de femme et que sa voix inonde l’âme.

L’aigle noir, Barbara
Acrylique sur toile, 70x100cm, 2018

Comment on fait quand on rencontre la musique, Quand elle dit ce qu’on cache tout au fond du coeur. Quand elle le dit, quand elle le crie.

Ceux qui rêvent, Pomme
Acrylique sur toile, 40x60cm, 2018

Et toi, debout tel un mur tes armes te lâchent ta voix ne porte plus Pourquoi tu disparaìs?

Privilege (Set me Free), Patti Smith
Acrylique sur toile, 80x120cm, 2018

Je monte et je redescends
Les marches de cet escalier en colimaçon. J’essaye de me faire une raison
J’ai compris,

Tower of Song, Leonard Cohen
Acrylique sur toile, 110x80cm, 2018

C’est la musique, l’art suprême.

Emotional Rescue, The Rolling Stones
Acrylique sur toile, 80x80cm, 2018

Mais pas au prix de ma vie
Plus au prix de mon âme de peintre.
La vie est tout aussi belle dans le silence aussi

Feeling Good, Nina Simone
Acrylique sur toile, 50x90cm, 2018

Leave a Reply